24 janvier 2007

Le Zubial - Alexandre Jardin

http://members.aol.com/vdaucourt/Sylvie/jardinnb.gif

Les personnages d’Alexandre Jardin sont des personnages originaux, habités d’une folie douce qui m’a souvent séduit, toujours jusqu’au-boutistes, le genre de personnage qu’on aimerait être mais qu’on n’aimerait pas avoir dans son entourage.

Dans le Zubial on comprend d’où viennent ces personnages. Alexandre Jardin parle de son père Pascal Jardin, un être original à l’excès, totalement incontrôlable, totalement libre. Alors, oui on comprend d’où viennent les personnages de ses autres romans, on s’amuse des histoires folles du père qui nous laissent presque incrédule devant autant de folie, on s’émeut de l’amour du fils pour sa famille « déjantée ». Par ce livre l’auteur assume sa filiation, son coté Zubial qu’il réprimait jusque là. Cependant je reste déçu, ce livre n’est pas l’histoire du père, mais une succession d’anecdotes et d’hommages plus ou moins redondants, cela rend le récit laborieux, on manque de repère. On a finalement le sentiment que le livre est écrit pour l’auteur pas pour le lecteur.

Après cette lecture je reste cependant fasciné par le personnage du Zubial, par ce personnage totalement libre qui nous conduit à nous trouver, tous, tellement raisonnable.

Posté par mesfiches à 11:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Zubial - Alexandre Jardin

    Il m'agace un peu, le Alexandre... Beau, jeune, intelligent, romantique... quand j'étais jeune, ça marchait bien mais moins aujourd'hui... Bon il est dans mon challenge 2007, c'est vrai, mais il va falloir avant que j'efface sa belle gueule d'amour de mon esprit. Trop parfait!

    Posté par Naniela, 25 janvier 2007 à 18:22 | | Répondre
  • Je t'avoue que le coté beau mec de l'auteur ne me touche pas du tout). Mais par contre c'est vrai que sont "trop romantique" me lasse dans certain de ses romans.

    Posté par Manu, 26 janvier 2007 à 08:34 | | Répondre
Nouveau commentaire